Pourquoi l’humilité et le doute sont–ils deux qualités nécessaires aux Francs-maçons?

La question ainsi formulée ne permet pas de douter de la nécessité pour les francs maçon de posséder de ces deux qualités. Alors une interrogation et une remarque s’imposent La remarque est que ces qualités sont jugées « nécessaires » mais non « indispensables » L’interrogation est : Ces deux qualités sont – elles nécessaires pour « être » ou pour « devenir » franc maçons.? Mais ne nous égarons pas car dans le cas présent l’on nous demande de répondre au POURQUOI de cette nécessité et non pas au bien fondé de celle -ci.
Nous avons tous connu, lors de notre toute première entrée dans le temple, une entrée nous obligeant à courber l’échine. Est- ce par ce premier symbole que la franc-maçonnerie souhaite accueillir le futur apprenti en lui révélant que la première des qualités du franc-maçon est l’humilité.?
Un franc-maçon va chercher dans l’autre ce qui lui est rendu accessible par l’humilité de chacun. Ainsi les différences qu’elles soient sociales, politiques ou philosophique n’existent plus et les échanges se font dans la pureté de la réflexion de chacun en balayant les filtres rencontrés classiquement dans la vie profane . Le franc-maçon n’est ni juge ni censeur envers son frère mais un humble référent dans lequel il pourra puiser les valeurs nécessaires à une progression intellectuelle sereine et bien éclairée.
Pourquoi l’humilité est une qualité nécessaire aux francs-maçons ?
Essayons de répondre au pourquoi de la question :
– Parce que l’humilité pour le maçon ne consiste pas à se considérer comme inférieur à ses frères mais à s’affranchir de l’importance de soi. Gommer l’égo permet de chasser le paraître pour faire place à l’être . Ne doit–on pas tailler la pierre brute avant de la polir ?
Ainsi le plus illustre des profanes, lorsqu’il est reçu apprenti maçon, commence son parcours maçonnique en se mettant au service de ses frères et son égo mis en sourdine lui permettra d’accepter de garder le silence sur les colonnes.
– Parce que l’humilité , antichambre de la tolérance et de l’amour fraternel , guidera le cherchant dans l’ univers inconnu de cette insaisissable vérité dans l’espoir d’en appréhender l’essence et le sens au contact de ses frères.
– Parce que l’humilité se réfère au sens très précis de la juste proportion qui offre au regard du maçon qui la possède un point de vue équilibré sur ce qu’il est. Ce sens de la juste proportion ou de l’humilité, lui permet de ne pas sous estimer sa capacité d’action en offrant ce qu’il est par l’exemple de ses qualités tout en oubliant aussitôt ce qu’il a donné..
– Parce que l’humilité met le franc-maçon face à son ignorance, lui permet de l’accepter sans blessure d’amour propre. Se sachant perfectible il s’oblige à un travail assidu, en se montrant à ses frères tel qu’il est , sans déguisements, et ne craignant pas d’avouer ses faiblesses.
– Parce que l’humilité induit le doute en obligeant le franc-maçon à écouter une opinion contraire , à l’admettre, la considérer comme légitime et la faire sienne si elle lui paraît conforme au bien commun.

Pourquoi le doute est une qualité nécessaire aux Francs Maçons ?
– Parce que comme l’a si bien définit DESCARTES , tout ce que nous avons appris est incertain, il est préférable d’en douter pour eviter l’erreur due aux préjugés ou à la précipitation du jugement .
– Parce que Le Franc-maçon dans son parcours vit une expérience positive dans laquelle le doute , n’est pas l’ acte inaugural d’une philosophie cartésienne, mais le ferment nécessaire à la conduite de sa réflexion .
– Parce qu’il est la condition permanente d’une pensée analogique créative, ouvrant la voie à l’expression de la diversité à laquelle il aspire .
– Parce qu’il est la source initiatrice d’une confiance reciproque renforcée par la certitude d’une action réfléchie empreinte du même sentiment de fidélité aux valeurs communes.
– Parce qu’il n’y a plus de convictions définitives lorsque l’esprit lui reste accessible, Il favorise ainsi, par sa simple présence, l’appréhension d’une réflexion objective dans la recherche de la vérité.
– Parce qu’il est une méthode essentielle de la philosophie et l’un de ses atouts majeurs face aux multiples croyances et aux valeurs conflictuelles dans ce monde contemporain dans lequel le cynisme, et la barbarie sont érigées en valeurs universelles.
– Parce qu’il empêche, par une pratique méthodique, l’enlisement du franc maçon dans un environnement sectaire dont les dogmes outrageusement affirmés puisent leur force dans une humiliation sournoise empêchant l’expression d’un libre arbitre .
– Parce qu’il ne doit être , pour le cherchant , que le moyen ayant pour objectif la recherche de la connaissance avec la certitude de ne pouvoir l’atteindre .
Et ainsi le doute induit l’humilité qui sans lui est soit humiliation soit soumission.

membres la commission:
Richard L; Henri F; Jean-pierre D; Francis G; Xavier G; Cyril C; Vincent G
travail présenté le 2 mars 2010

Une réponse à to “Pourquoi l’humilité et le doute sont–ils deux qualités nécessaires aux Francs-maçons?”

  • moukoko says:

    l’humilité est par essence de la nature du maçon qui taille sa pierre brute.il comprend ses limites humaines et tait sa vanité caractéristique du profane.vanité des vanités tout est vanité.il apprend à discipliner son égo souvent sur dimensionné.humilité= terre. nous venons de la terre et nous retournerons à la terre.

Laisser un commentaire