En quoi et comment la Laïcité permet-elle l’apprentissage de la Liberté?

Une fois affirmé le principe de la laïcité :
-Séparation du pouvoir religieux et du pouvoir public et l’application stricte des lois laïques dans l’espace public,( écoles, hôpitaux, administrations, etc) et l’espace civil ( rue, transports etc)
– Que la laïcité n’est pas le signe d’interdictions religieuses mais au contraire, le respect des croyances de chacun uniquement exercées dans le domaine privé (espace religieux, familiaux, associatifs dédiés etc. ).

La laïcité c’est la liberté d’apprendre quelles que soient ses convictions. C’est un socle commun à tous pour vivre librement dans la société.

L’apprentissage de la laïcité implique le respect de l’autre et l’apprentissage des libertés, de croire ou ne pas croire, de faire ou ne pas faire.

La laïcité c’est l’acceptation par tous de la citoyenneté individuelle dans le respect des lois de la République.

La laïcité nous apprend que, dans les limites du respect des lois et des autres, l’individu, sans les contraintes édictées par les religions, est libre.
Libre de défendre en toutes circonstances et en tout lieu et devant chacun, ses convictions, quelles soient laïques ou religieuses et que l’autre puisse les écouter même si il veut et peut les contre argumenter.
Nous devons apprendre à rejeter dans l’exercice de la citoyenneté, donc dans la sphère publique, tous les dogmes de toutes les religions sans pour autant tomber dans le dogme de la laïcité. Ni la laïcité ni les religions n’ont la capacité à posséder la vérité.

Nous maintenons le terme dogme , appliqué tant aux religions qu’à la laïcité puisque la définition de ce mot s’applique tant aux croyances religieuses que philosophiques
( ensemble des croyances, des opinions et des principes)

L’apprentissage de la liberté doit d’abord passer par l’apprentissage de la laïcité.
Pour cela la laïcité doit être enseignée, expliquée, appliquée dans toutes les circonstances de la vie en société : écoles, collèges, lycées, facultés, entreprises.
Les jeunes en particulier, mais aussi de moins jeunes, ne connaissent de cette laïcité que ce qui se dit dans la sphère de familles plus ou moins orientées ou de la position subjective des religions pour ceux qui sont pratiquants.

Afin de pouvoir enseigner objectivement la laïcité, les formateurs devront d’abord être eux-mêmes formés à sa connaissance pour un enseignement objectif. (difficile et par qui ?) !
Au même titre que l’apprentissage des religions, l’apprentissage de la laïcité n’est pas inné.

Finalement ne serait ce pas la liberté que permet l’apprentissage de la laïcité ?!
La réponse est sans doute dans la question.

 

Président: Ph. Gob
Membres : Gob; And, Aud, Bru, Cre, Dah, Dur, Fer, Ger, Ler, Mah, Pla, Sme, Tré.

Les commentaires sont fermés.