Le Rite

Qu’est ce que le Rite en franc-maçonnerie ?

Oeuvre de Jean-louis GAZAIX    http://www.jihelge.fr

Oeuvre de Jean-louis GAZAIX http://www.jihelge.fr

Vous trouverez en librairie des livres entiers consacrés à ce sujet, plus simplement et concrètement pour nous, c’est le support fonctionnel et opératif qui règle le travail de la Loge.

Il est un support, une aide méthodologique au fonctionnement optimal de la Loge. C’est lui qui, depuis des siècles, permet de faire travailler ensemble des Hommes et/ou des Femmes d’origines sociales, de sensibilités, d’opinions politiques, de religions différentes. Il peut sembler suranné mais il est toujours efficace de nos jours.


Si j’osai une comparaison analogique, nous pourrions dire que le rite est à nos travaux ce qu’est une portée pour des notes de musiques ; cela sert à positionner, donner un sens aux différentes interventions dans le temps d’une réunion, leur donner une valeur en fonction de ce qui s’est passé avant et de ce qui va venir dans le déroulement de celle-ci. Sans cette « portée » nous pouvons toujours émettre des sons, des paroles, mais nous aurions moins de chance que cela soit efficace, « harmonique » !


Les Rites sont pluriels et chaque Loge travaille selon le Rite quelle a choisi. La liste, si ce n’est l’exhaustivité des rites, en est donné dans le lexique. Simplement il est des Rites plus tournés vers le symbolisme (Rites Écossais, Égyptiens,  …)  que vers la mixité « Symbolisme –  Société » comme le Rite Français.
Notre Loge « Science et Solidarité » travaille au Rite Français.
Pour l’essentiel, la caractérisation de ce Rite par rapport aux autres passe par une affirmation forte des valeurs de liberté de conscience sous-tendues par le principe de la Laïcité, des valeurs de la République « Liberté – Égalité- Fraternité » et la référence aux constitutions d’Anderson (première règle maçonnique) et non à un livre « confessionnel ».

Nous sommes en cela dans la ligne de du G.O.D.F. qui, en 1877, abandonna la référence au « Grand Architecte De L’Univers ». Cette rupture explique, en partie, le clivage qui existe aujourd’hui entre  certaines obédiences de maçonnerie de par le monde. Contrairement à certaines idées reçues, le Rite Français est le « descendant »  direct du premier rituel adopté en Angleterre par des Loges non opératives (non constituées exclusivement de représentants de corporations de bâtisseurs).

Cela ne nous donne ni « passe-droit » ni de primauté sur les autres Rites; tous ont leur histoire et leur légitimité. Simplement ce fait n’est pas toujours connu et souvent, au contraire, dénaturé…

Les principaux rites sont, par ordre d’apparition en France:

  • 1717: Le Rite originel créé en Angleterre dit des « Modernes » dont est issu le Rite Français; France ou les premières Loges spéculatives se sont implantées entre 1725 et 1730.
  • 1751: création d’une seconde Grande Loge en Angleterre dite des « Anciens » qui donnera, par la suite, naissance au Rite Anglais dit « Émulation ».  C’est ce rite qui restera lors de la fusion des « Anciens » et « Modernes » en 1813.
  • 1773: Réforme de la 1ère Grande Loge de France (fondée en 1738) qui se transforme en Grand Orient de France.
  • 1776: Le R.E.R (Rite Écossais Rectifié) créé  à Lyon et en Alsace; il est intégré au Grand Orient de France.
  • 1804: Le R.E.A.A (Rite Écossais Ancien et Accepté) apparait en France venant d’Angleterre (rituel des Anciens) via les États-Unis.  Il est également intégré au G.O.D.F.
  • 1838: Création du Rite Ancien et Primitif de Memphis Misraim (appelé également Rite Égyptien) apparu sous diverses formes dès vers 1777 à Paris; intégré au GODF en 1862.
  • 1955: Création du Rite Français Traditionnel ou Rite Moderne Français Rétabli.
  • 1974: Création du Rite Opératif de Salomon et fondation de l’Ordre Initiatique Traditionnel de l’Art Royal (OITAR).

P.S: Un même rite peut être pratiqué avec des différences selon les obédiences ou la prise en compte ou non des évolutions successives de ceux-ci dans le temps:

Les principales obédiences en France:

avec l'aimable autorisation de JLG  http://www.jihelge.fr/

avec l'aimable autorisation de JLG http://www.jihelge.fr/

Grande Loge en France (1738) qui se transforma en Grand Orient:

Grand Orient de France (G.O.D.F) ; 1773

Grande Loge Symbolique de France (GLSF) ; 1803

Ordre Maçonnique Mixte International du Droit Humain (DH) ; 1893

Grande Loge de France (GLDF) ;1894

Grande Loge Mixte de France (GLMF) ; 1913

Grande Loge Nationale de France (GLNF) ;1913

Grand Prieuré des Gaules (GPDG) ;1935

Union Maçonnique Féminine de France (1945) qui devient:

Grande Loge Féminine de France (GLFF) en 1952

Grande Loge Traditionnelle et Symbolique – Opera (GLTSO) ;1958

Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm; 1965

Loge Nationale Française (LNF) ;1968

Grande Loge Mixte Universelle (GLMU) ; 1973

Ordre Initiatique et Traditionnel de l’art Royal (OITAR) ; 1974

Grande Loge Mixte de France; 1982

Grand Prieuré Écossais Réformé et Rectifié d’Occitanie (GPERRO); 1995


Les commentaires sont fermés.