L’école de la République doit former à la citoyenneté

L’épuisement des enseignants, l’agitation des jeunes, le découragement des familles démontrent à quel point la situation dans l’éducation nationale est devenue préoccupante et demande la refondation d’une authentique école de la République. Elle doit être un lieu de justice, d’espoir, d’épanouissement pour les élèves et pour les personnels.

L’école de la République doit inspirer à la société de la confiance et du respect, certainement pas de l’indifférence ou du rejet. C’est le sens de la réponse que le Grand Orient de France vient d’adresser aux parlementaires suite aux questions qu’il s’est posé l’an passé.

Depuis des années, le système éducatif privilégie la réussite scolaire, ce qui mène à de graves insuffisances. Pour le Grand Orient de France, l’éducation des jeunes à la citoyenneté est la première condition de leur réussite, de la mixité sociale et de la réduction des inégalités scolaires.

Sa légitimité pour défendre les valeurs républicaines et laïques, notamment à l’école, conduit le Grand Orient de France à poursuivre cette année dans les Loges le chantier sur ce que doivent être les objectifs dans la formation des jeunes générations. Il souhaite que tous les acteurs de l’éducation participent à la reconstruction de l’école de la République en donnant une priorité absolue à la formation citoyenne.

Paris, le 29 octobre 2011

Laisser un commentaire