Planning Familial et loi du 4/07/2001

Le G.O.D.F. appuie l’action du Planning Familial qui a interpellé lundi le 1er Ministre « en exigeant qu’il fasse mieux appliquer les lois sur l’éducation sexuelle et l’interruption volontaire de grossesse » (I.V.G.).
En effet, la loi du 4 juillet 2001, qui rend obligatoire l’information et l’éducation à la sexualité dans les établissements scolaires n’est pas appliquée.
De plus, l’accès à l’I.V.G. est très inégalitaire, l’acte lui-même en est sous payé, et les établissements qui le pratiquent sont en diminution constante.
L’ensemble de ces éléments accentue la souffrance des femmes qui sont confrontées à cette problématique et le G.O.D.F. ne peut que relever ce manque qui entre dans le cadre des atteintes à la protection sociale et sanitaire de notre pays.

Paris, le 19 janvier 2011

Communiqué du 19 janvier 2011 – Planning Familial et loi du 4 juillet 2001
Dernière modification : 20 Janvier 2011

Version imprimable

COMMUNIQUE

Le G.O.D.F. appuie l’action du Planning Familial qui a interpellé lundi le 1er Ministre « en exigeant qu’il fasse mieux appliquer les lois sur l’éducation sexuelle et l’interruption volontaire de grossesse » (I.V.G.).

En effet, la loi du 4 juillet 2001, qui rend obligatoire l’information et l’éducation à la sexualité dans les établissements scolaires n’est pas appliquée.

De plus, l’accès à l’I.V.G. est très inégalitaire, l’acte lui-même en est sous payé, et les établissements qui le pratiquent sont en diminution constante.

L’ensemble de ces éléments accentue la souffrance des femmes qui sont confrontées à cette problématique et le G.O.D.F. ne peut que relever ce manque qui entre dans le cadre des atteintes à la protection sociale et sanitaire de notre pays.

Paris, le 19 janvier 2011

Laisser un commentaire